Review: Ae Dil Hai Mushkil

Publié le 9 Novembre 2016

Allez-y, soyez sentimental ! Ae Dil Hai Mushkil review:

Malgré une certaine compétition du week-end de Diwali entre Shivaay de Ajay Devgan, Karan Johar Ae Dil Hai Mushkil fait fureur dans le box office du monde entier. Le film qui as rencontré des difficulté politique concernant l'acteur pakistanais Fawad Khan et médiatique (clash entre Shivaay & ADHM), es à pu faire sa sortie comme prévue le 28 Octobre 2016. Le film étant comme le meilleur de Johar dans le début de la sortie du film.

 

Le film mets en vedette Aishwarya Rai Bachchan, Ranbir Kapoor, Anushka Sharma ansi que l'acteur Fawad Khan qui a un rôle plutôt important dans le film. Et qui inclus aussi des passages des scènes avec d'autre acteurs assez connu dans l'industrie Bollywood que je ne dévoilerai pas, pour tous ceux qui n'ont pas encore vu le film. 

La réaction du film est quelque peu mélangée, parmi des critiques, et à gagné des super critiques après de l'audience, sinon des critiques plutôt positive basée sur la couverture international de Times of India à The Guardian. *(The Guardian est un journal britannique).

Ranbir & Anushka durant la promotion du film à DelhiJ'ai vu le film au Gaumont Stade de France à Saint-Denis, revanant de mon voyage de Sienne.

ADHM était une occasion parfaite de s'affaler un après-midi dans les fauteuil du cinéma et  d'esquiver l'hiver froid et pluvieux dans la ville de l'amour. Oui, j'ai vu une personne pleuré (prenez avec vous des mouchoirs au passage si vous êtes un jus au coeur tendre comme certaine..) 

J'ai trouvé l'émotion et l'histoire sincère de l'amour non partagé aussi bien joué, classique et mature que le film est amusant, moderne est passionnée. 

Le talentueux (et magnifique) cast sur un grand thème d'amour du, "je t'aime - je te déteste - ne peux pas vivre sans vous" Le thème qui à mon goût est peut-être un peu faible avec quelque transition précipitées au début, mais fait vraiment un tournant pour une fin puissante comme les complexités de l'amour et de la vie sont pleinement révélées par le dialogue fort (écrit par Johar dans son style de signature artistique, le style de cinématographique, de haut niveau) et une bande sonore pour danser et à en mourir.  Johar prend des thèmes infaillibles et les enveloppe dans un paquet frais, éblouissant qui met vraiment en jeu les définitions complexités et multicouches de l'amour complexes. Le mélange apporte la narration dans le film a la vie dans un réaliste "l'amour fait mal" le sens moderne sans renoncer à l'étonnante romance et douce douleur du classic Bollywood. 

La critique de la production semble se concentrer plus autour du style caractéristique de Johar que le film lui même. Le chroniqueur de Times of India Devarsi Gosh, a raison de réfuter les critiques selon lesquelles les caractère des personnages sont trop cite t-il "riches et trop simplistes."

"Ce que nous ne devons pas oublier, c'est que Karan Johar fait des films dans le 'Joharverse' qui a son propre ensemble de préoccupations, esthétiques et des règles," écrit Gosh. "Karan Johar lui simplifie l'amitié au regard pétillant, de garçon manqué d'Anjalie dans Kuch Kuch Hota Hai et à lui, l'amour est exemplifié avec les cheveux longs, le maquillage et les sarees de soies que nous voyons sur Anjalie dans la deuxième moitié de KKHH. KJo est juste comme ça et blâmer un film KJo pour être un film KJo ne vous fera pas gagné une place dans Mensa International. *(Mensa International est une organisation internationale dont le seul critère d'admissibilité est d'obtenir des résultats supérieurs à ceux de 98 % de la population aux tests d'intelligence. Elle fait donc partie de la catégorie des sociétés à QI élevé). Saba [Une poète Urdu indépendante et idiomatique joué par Aishwarya Rai Bachchan dans un rôle de retour majeur] doit-être projeté de la façon dont elle semble être, car encore une fois, Saba n'es pas une personne réelle, elle est un archétype."

Pour moi, la brillante bande sonore composée par Pritam est extrêmement importante pour l'expérience du spectateur et porte vraiment le film au-delà du cinéma au monde extérieur.  Avec l'émotion du film et des séquences filmées dans de beaux endroits cinématographiques comme Paris, Londres, Vienne, il pourrait être difficile de correspondre à une bande sonore à ce genre de largesse, mais la bande sonore fonctionne très bien, rendant un film déjà puissant et inoubliable. 

Dans l'avion retour à la maison de Florence, Italie, j'écoute encore une fois Channa Mereya, une chanson parfaite (écrite par Amitabh Bhattacharya et passionnément chanté par Arjit Singh) et j'étais transporté au soleil et à la nature de Sienne.

L'amour fait mal. L'amour est désordonné. L'amour est beau et cruellement cruel. Pourtant, comme Ae Dil Hai Mushkil nous le rappelle, dans le vrai sens du genre Bollywood, l'amour vaut le risque - parce qu'il est préférable de ressentir la douleur que rien du tout. 

 

- Big thank you Gina for your support ! Always behind me.

 

 

Chanson supprimé du film. An evening in Paris chanté par Mohammed Rafi en 1967 l'acteur étais Shammi Kapoor. Shammi étais l'arrière arrière grand père de Ranbir Kapoor.

Rédigé par Pravesh

Publié dans #Review

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article